Lemomentzen.fr » Le moment administratif » Calcul indemnité chômage : sur quoi se base le pôle emploi pour le calcul ?

Calcul indemnité chômage : sur quoi se base le pôle emploi pour le calcul ?

L’indemnité chômage permet de percevoir des revenus en attendant de retrouver un emploi. Elle se calcule sur la base des revenus et les primes perçus au cours des 12 mois qui ont précédé le licenciement du salarié concerné.

Comment est calculée l’allocation chômage ?

L’allocation chômage qu’on appelle aussi ARE ou allocation d’aide au retour à l’emploi est proportionnelle au salaire et à l’ensemble des primes qui ont été touchés par un salarié dans l’année précédant le licenciement. Le principal paramètre qui intervient dans ce calcul est le SJR ou salaire journalier de référence qui est obtenu en divisant le salaire annuel de référence (SAR) par le nombre de jours de travail sur la période considérée pour le calcul (PRC ou période de référence de calcul). Les indemnités de licenciement ainsi que les congés payés font partie des éléments qui n’entrent pas en compte dans ce calcul. L’ARE est toujours comprise entre 29,06 euros et 248,19 euros par jour.

Le Pôle Emploi se charge d’effectuer ce calcul en choisissant le montant le plus élevé entre :

  • 40,4% du SJR auxquels sont ajoutés 11,92 euros.
  • 57% du SJR

Si le montant obtenu est en deçà de 29.06 euros, c’est ce dernier montant qui est retenu. L’allocation ne peut excéder les trois quarts du SJR et ce pourcentage n’est appliqué que pour des personnes dont le salaire brut est de moins de 1154 euros par mois. Étant donné que l’allocation est calculée sur une journée puis multipliée par le nombre de jours du mois, il peut y avoir de légères variations suivant le nombre de jours de chaque mois.

Pour illustrer le calcul, nous pouvons faire une petite simulation. Supposons que le SJR d’une personne est de 60 euros. Avec la première option de calcul, la personne touche une allocation journalière de 36,16 euros. Avec la seconde option de calcul, elle touche 34,2 euros par jour. C’est donc la premier mode de calcul qui est adopté et la personne touche 1083,6 euros sur un mois de 30 jours.

A quelle fiscalité est soumise l’indemnité chômage et quels sont les autres prélèvements ?

Vous ne touchez pas l’intégralité de l’allocation, une partie est répartie comme suit :

  • Cette allocation chômage est soumise à l’impôt sur le revenu. Elle doit figurer dans la catégorie traitements et salaires de la déclaration d’impôts.
  • 3% de cette allocation sont versés comme contribution à la retraite complémentaire si l’ARE dépasse un certain seuil.
  • Cette allocation est enfin soumise à des prélèvements sociaux. Le premier prélèvement la CRDS (la contribution pour le remboursement de la dette sociale) qui sert à éponger la dette de la sécurité sociale et le second est la contribution sociale généralisée ou CSG qui sert à faire fonctionner la sécurité sociale.

D'autres moments zen ?